La parole est au capitaine ! (Partie 4)

Même si, malheureusement, la saison d’interclubs ne pourra se terminer, l’ABS a eu l’honneur d’aligner pas moins de cinq équipes sur l’exercice 2019/2020. Nous vous proposons depuis le mois dernier de retrouver les réactions des différents capitaines concernés. Après Jonathan Cleton,  Alexandre Lanoy et Julien Desquenne, avant-dernière étape ce mercredi avec Geoffrey Tisserand capitaine de l’équipe 4 qui évoluait, comme l’ABS4, en Division 4.

 

Lucie Dubuis, Laura Mazereeuw, Aurélien Calonne, Joël Duhautoy, Cédric Forestier, Geoffrey Tisserand.

Bonjour Geoffrey, tu es donc le capitaine de l’équipe 4 de l’ABS, peux-tu nous en dire davantage sur toi pour commencer ?

Bonjour à tous ! J’ai 37 ans, je suis commercial et je suis au club depuis 2014.

 

Trois victoires, six défaites, le début de saison a été pour le moins contrasté concernant ton équipe. Concernant la Division 4, on a l’impression que le niveau était plutôt très hétérogène. C’est aussi ton avis ?

Le début de saison a été très compliqué pour l’ensemble de notre équipe. Nous étions dans une division complètement folle, avec à mon sens trop d’écart entre les niveaux.

 

Il y avait une autre équipe de l’ABS au sein de la Division cette saison. Comment s’est passée la « cohabitation » et l’affrontement perdu de peu ?

En ce qui concerne l’autre équipe de notre division, les membres sont vraiment supers même si nous soupçonnons un peu de stratégie de la part du capitaine Mr Julien Desquenne (rires).

On passe au questionnaire décalé !

Dans ton équipe, qui est :

– le plus fort ? Je dirais plutôt la plus forte : Lucie (Dubuis). Elle est l’atout de notre équipe, et quand on voit où Anicet et Quentin sont arrivés, nous lui souhaitons évidemment la même progression.

– le plus râleur ? Moi sans hésiter, je râle sur la route, dans les gradins et même sur le terrain. Et souvent je perds le match avant même de l’avoir joué.

– le plus drôle ? Joël (Duhautoy), toujours une petite blague bien placée, c’est nôtre BadPapy.

– le plus concentré ? Aurélien (Calonne), il est incroyable sur le terrain. Rien ne peut le faire sortir de son match malgré tous les  »bobos » qu’il a eus cette année.

– le plus ‘précieux’ ? La plus précieuse, c’est Laura (Mazereeuw) ou « Blue le velociraptor » car si elle sort ses yeux noirs ça risque de faire mal. Mais par contre un revers toujours élégant et une pointe de maquillage. C’est dimanche matin quand même ! (rires)

– le plus zen ? Cédric (Forestier). Jamais un mot plus haut que l’autre, ne jamais s’inquiéter on finira par y arriver. Et peut-être le seul à pouvoir me canaliser lors de mes pics de colère.